Forum plaisiroffroad


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Trajet d'un autostoppeur......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pourquoi2b



Masculin Nombre de messages : 899
Age : 44
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Trajet d'un autostoppeur......   Sam 15 Juin - 14:42

Toulon Troye…. le lundi 10 juin...

1ére étape : sortie du bateau.
J’ai débarqué du bateau à 7h40, et j ai marché le long du port et des commerces jusqu'à la Marine. J’ai longé le bâtiment le long de la route, jusqu’à l’entrée d’autoroute. 8h15, j’ai commencé à faire du stop, sous le soleil.
Vers 8h45, un couple avec leur fils, dans un Kangoo m’embarque et me pose au péage de la Barque. Puisqu’ils prennent la direction de Marseille.

2éme étape : Péage de le Barque au péage de lançon.
Les galères commencent. Je me retrouve coincé là bas d’environ 9h15 à 11h30. Personne ne s’arrête. Alors quand des véhicules font une petite pause sur ce parking, juste après le pèage, je demande directement aux gens. Et là, deux dames acceptent de m’embarquer dans leur Laguna, jusqu’à la prochaine barrière de péage, de Lançon de Provence. Puisqu’elles partaient sur Nîmes

3éme étape : péage de Lançon au péage d’Orange.
En fait là bas, ce n’est pas le top. Puisqu’il n’y a pas de parking pour les voitures. Enfin, si, mais il a été condamné. Il est déjà midi. Je patiente, patiente. Et une voiture qui s’arrête. Trop content, je m’en approche, mais en fait, elle laisse une autostoppeuse, et repart. On discute 5 minutes, et elle se rapproche du péage, pour aller directement aux caisses. Et bin, en même pas 10 minutes, elle est partie. L’avantage d’être une fille…… Finalement je me décide de faire idem. Avant je le faisais souvent, mais en général, ceux des caisses, te viraient. Mais avec les progrès, et les caisses automatiques, c’est vrai qu’il y a moins de surveillance. Je tente, et je me place entre 2 passages, et je tends mon pouce, un coup à droite et un coup à gauche. Et ça paye. Un gars avec, je ne sais plus quoi comme voiture, m’embarque jusqu’à Orange. Trajet tranquille et rapide.

4éme étape : Orange – Bolléne
Orange. 14h30. Pratique ces petits péages d’entrée et de sortie d’autoroute. Je me place donc à nouveau à l’ombre, directement sur le péage. Je pars d’ici rapidement.

5éme étape : Bollène – Montélimar Sud.
14h45.. Et je procède de la même manière, mais pas bcp de véhicule qui passe. Finalement un type me m’emmène jusqu’à Montélimar Sud.

6émé étape : Montélimar Sud – Valence.
15h10. Arrivé à Montélimar Sud, l’envie me démange de faire un coucou aux copains de Nougaland. Mais avec le retard que j’ai pris, ça craint, et je risque d’en prendre encore plus….
Je m’installe comme les zautres coups. Et là un type, sort en crise noire du bâtiment à coté, et gueule comme un veau, que c’est dangereux, qu’il faut de suite que je dégage de là, que je revienne avant, et sur le bord. Je retiens mon calme en me disant que si je réponds et, ou, qu’on se bat, je vais vraiment rester coincé ici. Donc je m’exécute, et j’obéis.
Finalement, un jeune, avec son Trafic, aménagé en squatte roulant, m’embarque jusqu'à Valence. Et me pose là où l’autoroute se fini, en direction de Grenoble. Un gars génial qui vie avec son chien, depuis deux ans dans véhicule, et bosse d’un coin à l’autre de la France en tant que cuisinier, selon la demande.

7éme étape : Valence – Barrière de péage de Vienne.
Environ 16h15. Une femme du péage, très polie, alors que je connais le discours, m’explique que je ne dois pas rester là. Par contre pas moyen de vraiment traversée à cet endroit. Une fois la route rétrécie en deux voies, je la traverse en courant avec mon sac de voyage à roulettes. J’escalade le mur en béton. Retraverse les deux autres voies. Et je me positionne sur un petit terre-plein entre l’arrivé au péage pour ceux qui viennent de Grenoble, et une voix d’accès pour ceux qui sortent de Valence. En même pas 10 minutes, un gars, avec sa 4L GTL rouge s’arrête et me charge. Un intermittent du spectacle qui allait visiter des apparts pour s’installer à St Etienne. Elle tient le rythme qd même la 4L, 105 Km/h. Et le gus me laisse donc à la barrière de Vienne, alors que la pluie commence à tomber à verse… Génial.

8éme étape : MDR, Vienne – Barrière de péage de Villefranche sur Saonne.
17h20 ? Le Gus me laisse entre deux caisses justement. Et la je me rends compte que je ne suis pas seul. Une jeune fille, et un type, la cinquantaine bien passé. Ils m’expliquent qu’ils ont faisait du Stop justement un peu après, comme c’est toléré, et que lorsqu’il c’est mis à pleuvoir, un gars est venu leur dire qu’ils pouvaient venir aux caisses, puisqu’il tombait des trombes d’eau. Le gars était là depuis midi, et la fille était arrivée une demi heure avant moi.
Chaque un avait 4 passages pour lui. Et devinez qui est partie en premier……
Cette barrière si immense, avec au moins ces plus de 50 caisses ouvertes. Et là, une heure à attendre, courant entre mes 4 voies pour tendre mon pouce, j’entends d’une voie forte : « Fred, mais qu’est ce que tu fais là ????? » Mdr….. Un gars de forum 4x4, dans une 206 rouge. Il est passé, au bon endroit, au bon moment. Plus à gauche ou plus à droite, on ne se serait même pas vu…. Et là il décide de continuer sa route pour me poser à Villefranche, après avoir traversé Lyon. Quelle rigolade sur le trajet, et j’ai appris plein de scoop sur ses futurs projets. Finalement, il me laissera aussi sous la pluie, mais comme avant, à l’abris du péage. Merci Enzo.

9émé étape : Enfin un grand pas. Villefranche – Langres.
Il me laisse un peu avant 19h30. Et deux Espagnols m’embarquent vers 20h et me laisseront à Langres. Ils étaient partis ce matin de Murcia, en Espagne, et allaient sur Thionville pour récupérer deux motos de collection. Il y avait évidemment une remorque au cul de la voiture. Ils me laisseront sur la sortie de Langres

10éme et dernière étape : Langres – Vendeuvre
Langres 22h00. Bin là bas, c’est la mort, le vide. Rien, ni personne, et en plus il fait nuit. 4 ou 5 véhicules en une heure. Génial. Finalement, un Berlingo, avec un papi, me regarde de travers, et me demande dans quel coin je veux aller. Je lui dit que je vais sur Troyes, et lui me répond qu’il s’arrête juste avant, à Vendeuvre. Miracle, c’est là ma destination.
On putache un peu. Et il me demande ce que je vais faire là bas. Je lui dis juste, que j’ai RDV avec le maire demain matin à 9h. Et là il me demande si c’est moi le Corse……… Euh, bin oui…. Génial pour la discrétion, je suis déjà repéré. En fait c’est le premier adjoint au maire.

Finalement on arrive dans le bled. 23h30. Il me pose devant la Mairie. Je me ballade, je trouve un parc, un banc. Je m’installe dans mon duvet. Minuit, bonne nuit les petits. Je m’endors sous un ciel étoilé et frais. Qu’il fait bon dans mon couchage, et ça fait du bien de se poser. 5h05 quelques goûtes de pluies me réveilleront. Je mets mes affaires sous le banc, que je recouvre de sacs poubelles que j’avais prévu pour.Je ferme le haut de mon sac, puisque c’est un sarcophage. Et je me rendors jusqu'à 6h15. Là je remballe mes affaires, sous un ciel couvert, mais sans pluie. Je me mets à la recherche d’un bar, que je trouve. Chocolat chaud, croissant et café. Un brin de toilette, je me change. Et ma journée sur place va commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org/forum.htm
pourquoi2b



Masculin Nombre de messages : 899
Age : 44
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Sam 15 Juin - 16:29

Trajet retour

1ére étape : Vendeuvre – autoroute.

Finalement ma journée se passe bien. A Midi, j’avais fini, ce que j’avais à faire. Prét à partir à ce moment là. Je ne sais pas trop pourquoi. Je décide de rester, et de continuer, enfin, de refaire mes investigations. Une fois fini, je me mets à la sortie de Vendeuvre, vers 17h15. Et la commence déjà une longue attente. Pas bcp de monde quitte le patelin. Enfin à 18h, un prof de musique du collége, m’emmenera jusqu'à l’autoroute, 7 kms plus loin. Lui prendra la direction de Troyes.

2éme étape : Autoroute – Langres.
Là je ne reste pas longtemps. Et un ouvrier de chantier, me conduira dans sa 607 jusqu’à Langres.

3éme étape : Langres – Dijon.
19h15. Comme un air de déjà vu ce péage. Bin oui, la nuit d’avant. Mais là en direction du Sud. Mais comme l’autre jour, j’ai mis ça sur le compte de la nuit. Mais non, en journée c’est idem. Mais contre toute attente, un VRP en cheminée, aux alentours de 20h15, avec sa Peugeot me conduira à 180km/h jusqu’à Dijon, à la sortie Arc sur Till.

4éme etape : sur place.
21h00 passé. Le représentant me laisse là. De 21h à 23h. Pas grand monde qui passe. De 23h à 23h45, rien n’y personne. Je me résigne à passer une seconde nuit dehors. Pas de banc. Mais de l’herbes, et un arbre. Je m’installe sous l’arbre et je m’endors. Je passe une bonne nuit. Courte, mais agréable. Le passage des camions me réveille. Un brin de toilette. Et je me remets sur le péage.

5éme étape : Arc sur Till – saut de puce en saut de puce – Beaune.
6h00 un type m’embarque jusqu’à 2 sorties plus loin. Un autre, jusqu'à une autre sortie. Puis un autre jusqu’à je ne sais pas trop. Et finalement un dernier me laissera à Beaune.

6éme étape : Beaune – Chalon.
Je ne sais plus trop l’heure qu il est qd j’arrive là bas. Mais l’avantage, le matin comme ça, c’est que ça circule. Et là un livreur m’embarquera jusqu’à Chalon. Il est 7h30. Je n’ai pas vu le trajet. Puisqu’il me réveillera une fois arrivé au péage de Chalon.

7émé étape : Chalon – Barrière de péage de Villefranche.
8h30. Sans avoir attendu. Un Corse m’embarque jusqu’à Villefranche. On discute du pays.

8éme étape : Villefranche – Air de repos de Montélimar.
Je me retrouve à cette immense barrière de 9h00 à 12h. Il fait chaud. Et là, un policier à la retraite. Dans une superbe Sirocoo noir m’embarque, et me laissera à l’air de repos de Montélimar. Mais des bouchons en traversant Lyon. Un accident sur la route. Nous ferons perdre du temps. Finalement le gentil retraité fera sa pause, et moi je traverse l’autoroute par la passerelle.

9émé étape : Ce qui se passe à Nougaland, reste à Nougaland.
Une agréable après midi. Une fin d’aprem avec pleins de discussions et de conseils. Et une soirée mémorable entre amis. Un PLOUFFFFF. Un gros dodo. Réveil à 9h15, pour moi. Mais tous les zautres sont sûrement au boulot depuis longtemps, et avec la tête dans le fion.

10éme étape : Montélimar Sud – Avignon Nord.
10h45. Impec, il n’y a que 2h30 de trajet. Ca va le faire. Je me remets au même endroit qu’a l’aller. Et là j’entends un voix qui parle dans les hauts parleurs. En fait elle me parlait à moi, pour que je dégage de là. Je fais comme si je n’entends pas. Et au bout de 10 minutes. Le même gars, tjrs en colère, et même plus je dirais. Arrive, rouge de colère. Et qd il me reconnaît, et qu’il se souvient qu’il m’a déjà viré de la, il y a deux jours ; j’ai cru qu’il allait explosé. Finalement j’obtempère. Et je tends mon pouce au même endroit de merde qu’il voulait. Et qd une Golf cabriolet, remplis de paille sur les sièges et la moquette, m’embarque. Ce n’est pas le pouce que j’ai tendu. Trajet en décapotable, ça me rappelait quelque chose, et sur ce même trajet. A une toute petite différence qd même. La vitesse. En fait c’est un médecin urgentiste qui fait de l’intérim. Et il bosse 4 fois dans le mois, pendant 24h. Le salaire lui suffit pour s’occuper de ses chèvres dans son chalet sur les hauteurs de Montélimar. Belle philosophie de vie. J’admire.

11éme étape : Avignon Nord – Barre de péage de Lançon.
12h00 Avignon. Une femme charmante du péage me dit que je peux me mettre à l’ombre entre les caisses. J’adore le contraste avec ce sale c.n du péage de Montélo. Vers 13h30, un barbu, dans une Xsara, m’embarque, et devinez vers qu’elle ville il allait……
Sur l’autoroute, je me serais cru en Série. Il roulait à 70, et on se faisait doublé par les camions. Je me suis dit : « tient ça me suit ce truc, sur ce parcours. ». Puis le jeune, m’explique que c’est pour économiser le carburant. Et me raconte que la voiture n’est pas assurée, et n’a pas de papiers. Super.
Il se fait une pause, sur une air de repos, sort son tapis, et prie. 10 minutes plus tard, on repart. Il me laissera finalement à la barre de Lançon de Provence. En plein milieu.

12éme étape : barre de Lançon, air de repos de Lançon – air de repos de la Barque.
En plein milieu de la barrière. Deux jeunes filles viennent me voir, et m’explique que je ne peux pas rester là, qu’il faut que je rejoigne le bord de l’autoroute, et que j’aille jusqu’au petit parking attenant. Et pour être sur, il y en a même une des deux qui me raccompagne. Une fois sur ce petit parking, je vois 500m plus loin, il y a la grande air de repos de Lançon. Du coup je demande à un papi qui venait de s’arrêter là, s’il peut me laisser au parking plus loin. Hors de question que je marche, surtout par cette chaleur. Et en plus c’est strictement interdit. Le papi m’y conduira avec plaisir. Il est 14h45. il me reste une centaine de bornes. De là, je me mets à la sortie, à l’ombre. Bcp s’arrêtent, mais vont sur Marseille. Un me laissera une grosse poignée de belles cerises bien rouges et appétissantes. Finalement je tel à Dédé, s’il est dans le coin, et sinon, si on peut se voir sur Toulon qd j’y arrive. Pendant mon coup de fil, une jeune femme s’arrête et m’embarque jusqu’au péage de la Barque.

13éme étape : Air de repos de la Barque – Port de Toulon.
15h45. La charmante jeune fille dans sa 206, me laissera sur cette minus air de repos. Et là, au fur et à mesure que le temps passe, je me dis que je vais rater le bateau. Mais racontant mes aventures sur FF4x4 et sur Landpassion en direct. Un gars de LP, qui habite sur Marseille me propose son aide. Au tel, il m’explique qu’il vient me chercher et qu’il me récupère, et me laissera au port de Toulon. Mais que je n’ai surtout pas intérêt à bouger, puisque s’il arrive et que je n’y suis plus, il sera très en colère. Je ne le connais pas, mais je fais confiance, puis je n’ai pas trop le choix en fait. Alors je patiente, et je m’endors. Finalement ce grand gaillard costaud avec son gros et immense pick up m’embarque. Mon sauveur. Il me conduira au pied du bateau, et repartira sur Marseille sans que j’ai vraiment l’okaz de le remercier concrètement. Le bateau est là, l’embarquement avait déjà commencé. Je n’ai pas vu Dédé.
20h00 je me pose dans le bateau. 21h15 le bateau partira pour me ramener à Bastia.
Lendemain matin, 7h05 je sors du bateau. 7h20 je suis chez moi. Et je raconte mes aventures à mes enfants avant qu’ils partent à l’école.

Fin de mon aventure. Vivement la prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org/forum.htm
LA VARDIAS



Féminin Nombre de messages : 2273
Localisation : GHISONACCIA
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Dim 16 Juin - 3:34

comment fais tu pour écrire tout çà !!!

je suis incapable de lire plus de trois ligne afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lavardias.unblog.fr
pourquoi2b



Masculin Nombre de messages : 899
Age : 44
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Dim 16 Juin - 9:12

J aime écrire....Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org/forum.htm
yannick



Masculin Nombre de messages : 1219
Age : 51
Localisation : Toulouse con
Date d'inscription : 22/12/2007

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Dim 16 Juin - 10:01

http://www.smileys-f
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stores.ebay.fr/Sticker-en-folie
fab



Masculin Nombre de messages : 1453
Age : 52
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Lun 17 Juin - 12:05

T'aimes bien le stop aussi on dirait Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fab2bphotos.fr
pourquoi2b



Masculin Nombre de messages : 899
Age : 44
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Lun 17 Juin - 18:24

j'ai tjrs aimé voyagé de la sorte, avant ma majorité je faisais déjà de petits trajets en Stop. Puis qd j'ai eu l'okaz de faire un saut à l'élastique, sur le pont de Ponsonnas, à La Mure, après Grenoble. J ai fais mon premier grand trajet en Stop.
Puis j'ai eu une amie qui est partie vivre sur Nice, La Colle sur Loup, je crois, j allais la voir une fois par mois pendant presque deux ans..... Je finissais le boulot le vendredi à 16h...
Je rentrais chez moi prendre une douche, prendre mon sac à dos que j'avais préparé la veille.... j'habitais à 10 minutes à pied de la RN83.... en général, j'étais sur le bord de la route entre 16h30 et 17h.... et j'arrivais sur Nice le samedi matin, au plus tôt il était 5:30 du mat, au plus tard 9:30.... On passait la journée ensemble, la nuit aussi, et le lendemain matin, le dimanche, vers 11h, elle me laissait à l'entrée d autoroute.... j'arrivais chez moi entre 21h00 et 1h dans la nuit...
Et le lundi j'attaquais le boulot à 8h.....

j'ai fais pas mal de voyage comme ça.... Comme la fille avec qui je sortais à l'époque était parti en vacance au sport d'hiver avec ses copines, et elle me manquait.... Sur un coup de tête, j'ai fais mon sac à dos, et je suis parti la rejoindre deux jours... elle a été surprise, et contente.... et pour le retour, dans la voiture, il n'y avait plus de place.... on est parti en même temps, et je suis arrivé avant elles....

J’allais aussi régulièrement sur Grenoble pour voir une fille....

Une fois que j'ai habité en Corse, je faisais du Stop sur place, mais aussi sur le continent, pour retourner chez moi..; ou passer justement sur Grenoble pour voir la fille... puis redescendre sur Nîmes.... sinon je faisais aussi Toulon - Castres, puis Castres - Grenoble, et enfin Grenoble - Toulon....

puis idem pour faire les vendanges en Alsace....

et je dois en oublier...
mais que de bons souvenirs, et d 'aventures extraordinaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org/forum.htm
pat



Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Mer 19 Juin - 19:39

les voyages forment la jeunesse:bravo2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fab



Masculin Nombre de messages : 1453
Age : 52
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Jeu 20 Juin - 14:04

la jeunesse la jeunesse ,il est plus tout jeune Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fab2bphotos.fr
tuhivari



Masculin Nombre de messages : 3580
Age : 53
Localisation : Travu, Corsica
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Lun 15 Juil - 23:27

Fred tu fais un essaie pour un best seller ?http://www.smileys-f 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trajet d'un autostoppeur......   Aujourd'hui à 21:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Trajet d'un autostoppeur......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BULLE HAUTE ET LONG TRAJET : QUE DU BONHEUR !!!!!
» Choisir un vélomobile pour trajet vélotaf + utilitaire...
» Vidéo au fisheye, en timelapse, de mon trajet accéléré en trike
» Trajet Grenoble-Paris-Grenoble
» Le trajet du boulot en accéléré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum plaisiroffroad :: L'espace détente :: Bavardages-
Sauter vers: